Covid-19 : Le Danemark, premier pays européen à lever toutes les restrictions sanitaires

La vie sans penser au Covid-19 ? Elle est de retour depuis ce vendredi 10 septembre au Danemark. Plus de masque, plus de passe sanitaire. Introduit en mars comme corollaire de la réouverture, le « coronapas » n’était plus obligatoire que dans les boîtes de nuit depuis le 1er septembre. Cette exigence, la dernière, a été levée ce vendredi.

Le pays récolte les fruits d’une campagne de vaccination à laquelle la population a vite adhéré. Résultat : 73 % des 5,8 millions de Danois sont aujourd’hui complètement vaccinés, et 96 % des 65 ans et plus. « Si le virus n’est plus une menace pour la société, c’est uniquement grâce au vaccin », insiste l’épidémiologiste Lone Simonsen, professeur à l’Université de Roskilde (est).

Confiance entre la population et les autorités

Pour la direction européenne de l’OMS, l’une des particularités du pays scandinave a été la relation de confiance entre les autorités et la population concernant la stratégie déployée.

« Comme de nombreux pays, le Danemark a, tout au long de la pandémie, mis en œuvre des mesures sociales et de santé publique pour réduire la transmission, mais dans le même temps, il s’est largement appuyé sur les individus et les communautés pour qu’ils se plient de leur plein gré aux conseils du gouvernement », a relevé Catherine Smallwood, chargée des situations d’urgence à l’OMS Europe.

Avec autour de 500 nouveaux cas quotidiens et un taux de reproduction du virus de 0,7, les autorités danoises estiment l’épidémie sous contrôle.

Le ministre de la Santé, Magnus Heunicke, a toutefois assuré fin août que le gouvernement « n’hésitera pas à agir rapidement si la pandémie menace à nouveau les fonctions essentielles de la société ».

Mesures d’hygiène et isolement des malades

Pour les autorités, ce retour à la vie d’avant doit être couplé au strict respect des mesures d’hygiène et de l’isolement des malades.

Le Danemark compte suivre de près le nombre des hospitalisations – à peine 130 pour le moment – et procéder à un séquençage minutieux des tests pour contrôler l’évolution du virus. Une troisième dose est aussi proposée aux plus vulnérables depuis jeudi.

« Jusqu’à présent les variants ont respecté l’immunité offerte par le vaccin mais si d’autres variants avec un échappement immunitaire (une résistance au vaccin) apparaissent, nous devrons repenser notre stratégie », a relevé Lone Simonsen.

L’entrée au Danemark reste, elle, sujette à la présentation d’un passeport sanitaire et/ou d’un test négatif, et le port du masque est obligatoire dans les aéroports.

Source: ouest-france.fr

Please follow and like us: