COVID-19 : l’Australie demande des vaccins à l’Europe

Le premier ministre australien a déclaré que l’UE avait demandé à Canberra de retirer sa demande de permis d’exportation des vaccins d’AstraZeneca, ajoutant que des lettres envoyées pour réclamer les doses attendues étaient restées sans réponse.

La bataille des vaccins se poursuivait à travers le monde, mercredi 7 avril, l’Union européenne espérant toujours atteindre l’immunité collective cet été. Mais l’Europe enchaîne les déconvenues, avec des campagnes de vaccination qui peinent à monter en puissance : aucun des 27 pays de l’UE n’a atteint, à la fin de mars, l’objectif de vacciner 80 % des personnes de plus de 80 ans, selon la Commission. Mais celle-ci compte sur l’accélération des livraisons au deuxième trimestre pour endiguer l’épidémie.

En Australie, le gouvernement, qui peine à faire avancer sa campagne de vaccination, a déclaré avoir demandé à l’Union européenne (UE) de débloquer quelque trois millions de vaccins contre le coronavirus produits par AstraZeneca. La veille, l’UE avait pourtant démenti bloquer la livraison des vaccins d’AstraZeneca à l’Australie, disant que le bloc communautaire n’était pas responsable des manquements du laboratoire anglo-suédois aux engagements pris avec des pays tiers. Cette querelle entre Canberra et Bruxelles illustre la pénurie massive de vaccins d’AstraZeneca à travers l’Europe et l’incidence des restrictions sur les exportations pour les pays ayant commandé des doses par anticipation.

Le premier ministre australien a déclaré que l’UE avait demandé à l’Australie de retirer sa demande de permis d’exportation des vaccins d’AstraZeneca, ajoutant que des lettres envoyées pour réclamer les doses attendues étaient restées sans réponse. En mars, à la demande de l’Italie, l’UE avait bloqué l’exportation à l’Australie de 250 000 doses du vaccin d’AstraZeneca, citant la pénurie en Europe.

Face à la main basse des pays riches sur les vaccins contre le coronavirus, Amnesty International a appelé, mercredi, la communauté internationale à corriger le tir « immédiatement », s’inquiétant des conséquences de l’échec de la capacité du monde à coopérer. Dans son rapport 2020-2021, l’ONG de défense des droits humains dresse un bilan sévère d’une année chamboulée par la pandémie de Covid-19 : le chacun pour soi généralisé pénalisant les plus fragiles et aggravant les inégalités mais aussi l’accentuation de la répression dans certains pays sous des motifs sanitaires.

La moitié des quelque 680 millions de doses administrées dans le monde l’ont été dans des pays à « revenu élevé » au sens de la Banque mondiale (16 % de la population mondiale), tandis que les pays à « faible revenu » (9 % de l’humanité) ne concentrent que 0,1 % des doses injectées, selon un comptage réalisé mardi par l’Agence France-Presse à partir de données officielles.

La vaccination contre le Covid-19 en cours au Chili, essentiellement basée sur le vaccin chinois Coronavac, a démontré une efficacité de 56,5 % contre les infections deux semaines après l’injection de la deuxième dose, mais aucun effet significatif après la première, selon une étude rendue publique mardi.

Cette étude en conditions réelles, réalisée par l’université du Chili, a pris en compte l’effet global de la vaccination dans ce pays où deux vaccins sont administrés depuis le 24 décembre : le vaccin Coronavac du laboratoire chinois Sinovac, qui représente l’écrasante majorité (93 %) des doses administrées, et le vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech.

L’étude chilienne tire trois conclusions sur l’efficacité de cette immunisation : elle est de 56,5 % deux semaines après que les personnes ont reçu les deux doses, de 27,7 % pour celles qui ont reçu les deux doses depuis moins de deux semaines et d’à peine 3 % (équivalent à la marge d’erreur) pour celles qui n’ont reçu qu’une seule dose.

A ce jour, le Chili, qui compte 19 millions d’habitants, a administré au moins une dose de vaccin à 7,07 millions de personnes et deux doses à 4,04 millions, soit plus de 26 % de la population visée par la campagne – 15,2 millions d’habitants.

Source: lemonde.fr

Please follow and like us: