COVID-19 : 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson gâchées par erreur dans une usine américaine

Une grosse boulette ! Il y a plusieurs semaines, des employés d’une usine de Baltimore aux Etats-Unis dédiée à la fabrication des produits pour la fabrication du vaccin Johnson & Johnson ont confondu des ingrédients nécessaires à la confection du sérum. Selon le New York Times, quelque 15 millions de doses du vaccin contre le Covid-19 ont été gâchées par erreur.

Johnson & Johnson n’a pas confirmé ce chiffre mais a déclaré que les contrôles de qualité effectués sur place avaient « identifié un lot de substance médicamenteuse n’atteignant pas les standards de qualité chez son partenaire Emergent BioSolutions. »

Et de se montrer rassurant : « ce lot n’a jamais été acheminé jusqu’aux étapes de remplissage et de finition de notre processus de fabrication », a ajouté J&J. En même temps, l’Agence américaine des médicaments (FDA) a été mise au courant, et des « experts supplémentaires » ont été dépêchés sur place pour superviser les opérations, selon l’entreprise. « En coordination avec le ministère américain de la Santé, ces mesures vont nous permettre de livrer en toute sécurité 24 millions de doses de vaccin durant le mois d’avril », a affirmé Johnson & Johnson.

Selon le New York Times, les doses de ce vaccin actuellement livrées aux Etats-Unis ne sont pas affectées car elles proviennent des Pays-Bas. Mais de futures livraisons devaient provenir de cette usine de Baltimore, dont l’autorisation de la production subit désormais un retard, explique le quotidien.

Ce vaccin de J&J qui arrivera bientôt en France s’administre en une seule injection. Or, beaucoup de pays et notamment les Etats-Unis comptent sur ce vaccin pour accélérer leur campagne de vaccination. L’administration américaine en a commandé 100 millions de doses après les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna. 20 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson ont déjà été distribuées en mars aux Etats-Unis, selon l’entreprise, conformément aux objectifs qui avaient été fixés.

Le président américain Joe Biden avait annoncé début mars qu’il souhaitait que les Etats-Unis doublent leur commande à l’entreprise, en achetant 100 millions de doses en plus des 100 millions qui font déjà l’objet d’un contrat.

Source: leparisien.fr

Please follow and like us: