Grit annonce une solide reprise au premier semestre de 2021

Bronwyn Knight, co-fondatrice et Chief Executive Officer de Grit Real Estate Income Group Ltd.

Grit Real Estate Income Group Ltd, compagnie spécialisée dans l’investissement et la gestion d’actifs d’un important portefeuille au niveau de pays africains soigneusement sélectionnés, a annoncé aujourd’hui des résultats financiers solides pour les six derniers mois de l’année 2020.

Selon Bronwyn Knight, co-fondatrice et Chief Executive Officer (CEO) de la compagnie: « Malgré un environnement opérationnel difficile causé par la pandémie de Covid-19 et les restrictions sur les voyages, entre autres, notre équipe est parvenue à gérer, protéger et développer notre portefeuille de très belle manière. Même si nous enregistrons une baisse de 6,2 % de nos revenus comparables suite aux concessions accordées sur nos loyers, notre approche disciplinée de réduction des coûts a permis une augmentation de 8,11 % de nos revenus opérationnels nets. Cette amélioration est supportée par l’impact de nos acquisitions durant cette période.

Notre portefeuille est solidement structuré et disséminé à travers huit pays et cinq classes d’actifs. Cela signifie que malgré une certaine exposition sur des secteurs tels que l’hospitalité et la vente au détail, sévèrement impactés par les restrictions liées à la Covid-19, le reste de nos investissements a pu équilibrer la performance de nos actifs.

En dépit de ces challenges, je suis heureuse d’annoncer que nous sommes parvenus à réduire de façon régulière notre exposition dans le secteur de la vente au détail, et que nos partenaires hospitaliers ont repris leurs paiements. Il est important de noter que Grit n’assume pas de risques opérationnels directs dans le secteur hospitalier, grâce à nos contrats de location triple nets avec les grands opérateurs hôteliers.»

En ce qui concerne son portefeuille, le Groupe affiche des taux d’occupation de 92 % sur la période concernée, ce qui représente une baisse de 2,1 % par rapport à la même période en 2019. Ces espaces vacants sont principalement dus aux défis auxquels fait face le commerce au détail. Toutefois, Grit s’attend à une reprise dans le secteur une fois les restrictions liées à la pandémie levées.

Le conseil d’administration de Grit s’est fixé un objectif de prêt-valeur à court terme de 45 %, avec plusieurs initiatives en cours qui soutiendront sa réalisation. Ces initiatives comprennent notamment la réévaluation du calendrier d’acquisitions du Groupe. L’accent sera mis sur les investissements défensifs et les secteurs immobiliers à fort potentiel de croissance. Le Groupe prévoit également le maintien du préfinancement de l’hôpital St Helene, ainsi que de l’hôpital Coromandel à Maurice. La vente et la cession-bail d’un nouvel entrepôt industriel léger à Nairobi, au Kenya, seront aussi maintenues.

Il est prévu que ces transactions soient financées par le recyclage de certains actifs et par des notes de préférences ciblées provenant d’institutions internationales de financement et de développement.

Compte tenu des améliorations solides au niveau de sa trésorerie et de sa performance opérationnelle, Grit a repris les distributions avec prudence, déclarant un dividende de 1,50 centimes de dollars par action (En décembre 2019, l’action Grit était cotée à 5,25 sous par action). Le Groupe n’étant pas un Real Estate Investment Trust (REIT), il n’a pas d’obligation de distribution minimale.

Le conseil d’administration de Grit a indiqué que si les tendances actuelles en matière de collecte d’espèces (en particulier dans le secteur de l’hôtellerie) devaient être maintenues, un dividende trimestriel exceptionnel peut être envisagé. Cette distribution ne serait soumise à aucun impact significatif provenant d’une éventuelle troisième ou quatrième vague de Covid-19 et à la restructuration réussie du Groupe à travers son projet d’autonomisation.

« Nous nous concentrerons durant les six prochains mois sur les opérations actuelles, en particulier sur une amélioration de la collecte des loyers, la réduction des frais opérationnels et la garantie de la viabilité à long terme de nos actifs. Nous mettrons davantage l’accent sur l’augmentation du taux d’occupation dans l’ensemble du portefeuille, et pensons que de nouveaux contrats de location seront conclus une fois la levée des restrictions liées à la Covid-19 effective. Enfin, nous continuerons à nous concentrer sur la solidification de notre bilan à travers une combinaison d’initiatives telles que le recyclage d’actifs, la réduction de l’endettement, l’acquisition d’actifs relutifs et le préfinancement de certains projets de développement », conclut Bronwyn Knight.

Points forts financiers

  • Dividendes déclarés de 1,50 sous par action (US$ cents)
  • Revenus locatifs bruts de 31,6 millions de dollars
  • Augmentation de 19,7 % des profits opérationnels (12,9 millions de dollars)
  • Augmentation de 6,3 % de la valeur nette par action (124,4 centimes de dollars par action)
  • Baisse de 0,9 % du prêt à la valeur (de 50,2 % à 49,3 %)
  • Expiration moyenne pondérée des baux de 5,2 ans
  • Augmentation de 3,1 % du total des actifs productifs de revenus (849,2 millions de dollars)
  • Points forts opérationnels
  • Le portefeuille immobilier comprend désormais 54 investissements à travers 8 pays et 5 secteurs immobiliers
  • Collection de loyer de 91,4 % en moyenne
  • 88,7 % des revenus collectes de locataires multinationaux
  • 93 % des revenus produits par des monnaies fortes
  • Hausse des loyers contractuels moyens pondérés à 2,9 %, en hausse de 0,1 %
  • Taux de capitalisation immobilière moyen pondéré de 8,1 %

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: