Ligue des Champions : Liverpool surprend le Leipzig, le PSG écrase le Barça !

Liverpool a pris une option sur la qualification pour les quarts de finale de la C1 en dominant Leipzig à l’extérieur (2-0).

En difficulté en championnat, Liverpool a profité de la parenthèse européenne pour renouer avec la victoire et une performance conforme à son statut. Alors qu’on leur promettait une soirée compliquée face à Leipzig, les Reds ont parfaitement négocié ce 8e de finale de la Ligue des Champions en s’imposant par deux buts d’écart. Ils sont bien partis pour retrouver le Top 8 européen deux ans après.

A la Ferenc Puskas Arena, les champions d’Angleterre ont d’abord fait le dos rond en résistant aux attaques de leurs opposants. Ils ont frôlé l’ouverture du score à la 5e sur une tête de Dani Olmo qui a fini sur le poteau. Puis, progressivement, l’équipe de Klopp a commencé à repris l’ascendant et commencé à imposer sa loi aux Allemands.

Mohamed Salah a été le premier à solliciter Peter Gulacsi (15e). Sadio Mané l’a ensuite imité (24e), avant que l’Égyptien ne s’illustre de nouveau avec une tentative de lob qui a fini sur la transversale (32e). La première période s’est soldée sur le score de 0-0, et c’était flatteur pour le RB Leipzig.

Au retour des vestiaires, les Merseysiders ont fini par concrétiser le bon visage proposé. Mais, pour faire mouche devant, ils ont dû attendre des erreurs adverses. La première est venue du capitaine Marcel Sabitzer, dont la passe ratée a profité à Salah (53e), qui s’en alla fixer tranquillement Gulacsi. La seconde a été commise par Nordi Mukiélé, qui s’est loupé sur un contrôle aérien et a laissé Mané assurer le break (58e).

Il reste encore la manche retour à disputer à Anfield, mais on voit mal comment les Reds, même convalescents, pourraient dilapider leur avance.

Quatre ans après leur élimination cauchemardesque, les Parisiens retrouvaient la bande à Messi ce soir au Camp Nou. Il n’y avait pas de Neymar, mais un Mbappé en feu. Le Français a réalisé un triplé et porté son équipe vers une victoire de prestige.

Paris est devenu la première équipe française à s’imposer sur la pelouse du FC Barcelone en Ligue des Champions, après 10 rencontres sans victoire pour les clubs de l’Hexagone (2 nuls, 8 défaites), et la première toutes coupes européennes confondues depuis Metz lors du 1er tour de la Coupe des vainqueurs de coupe en octobre 1984 (4-1).

Please follow and like us: