Hippisme : L’autobiographie de Jeffrey Llyod sur le marché fin janvier

« THE GUV – Overcoming the odds » est l’oeuvre autobiographique du jockey quintuple champion de Maurice, Jeffrey Lloyd, contée par l’Australienne Jane Baldwin.

Les 170 pages reviennent en détails sur la vie et la carrière longue d’une quarantaine d’années du Sud-Africain, de son enfance et ses débuts modestes en tant qu’apprenti-jockey jusqu’à sa retraite en juillet 2019, en passant par les différentes et nombreuses étapes intermédiaires composées des hauts et bas habituels du parcours d’un jockey.

Les turfistes sont conscients de tous les exploits sportifs (il n’y en a pas que quelques uns !) de Jeffrey Lloyd, mais le plus long des chapitres de son autobiographie est consacré, et grosse surprise pour ceux qui ne le connaissent pas personnellement, à sa famille : son épouse Nicola, sa fille Tayah, ses fils Zac et Jaden, sans oublier ses parents et autres proches en Angleterre, son pays natal.

Avec ses cinq titres de champion au Champ de Mars, il va de soi qu’un chapitre, d’une quinzaine de pages, est dédié à son parcours à Maurice. Selon les dires du Sud-Africain, ses quatre dernières saisons ici, de 2002 à 2005, en association avec Philippe Henry, lui-même 13 fois entraîneur champion, ont été les meilleures de sa carrière. Sous ce chapitre, une photographie de cette ère de domination sans partage, regroupant Philippe Henry, Jeffrey Lloyd et Francois du Mée, tout sourire, ne manquera certainement pas de plonger le lecteur mauricien dans la nostalgie.

Un des volets de ce livre est également consacré au coursier Wolf Power, un gris de grande valeur entraîné par un certain Ricky Maingard en Afrique du Sud et avec lequel Lloyd allait forger une parfaite communion. A l’issue de son apprentissage ponctué de 3 titres de champion, Lloyd avait rejoint le yard du Mauricien, lui aussi un assez nouveau-venu dans l’hippisme sud-africain.

Fils de Flirting Around, meilleur sprinter européen de 1975, Wolf Power a remporté 18 courses, dont 7 Groupe 1, en 31 tentatives. Ses plus importantes victoires ont été le Queen’s Plate, par 2 fois, et le J&B Met. Ce coursier, qui a battu des records (dont celui du stakesmoney sud-africain avec $758,071 comme prix), été cheval champion, et le premier cheval sud-africain à courir un 1600m en moins de 1min34secs, est considéré et par Jeffrey Lloyd et par Ricky Maingard comme étant le meilleur qu’ils aient eu sous la main.

Fait inimaginable pour les turfistes mauriciens et rarissime de par le monde hippique, Wolf Power logeait et voyageait sous forte protection armée vers le champ courses durant les semaines menant à son sacre dans le J&B Met, suite à des menaces communiquées à Ricky Maingard par la police locale.

L’histoire de Jeffrey Lloyd est d’autant plus passionnante qu’à 53 ans, alors qu’il évoluait en Australie, il a surmonté une attaque cardiaque pour revenir à son meilleur niveau. Il devait battre le record du nombre de victoires en une saison au Queensland et y remporter le championnat des jockeys. C’est le troisième pays où il était sacré jockey champion, après l’Afrique du Sud et Maurice.

Il vit désormais au Gold Coast, toujours en Australie, en compagnie de son épouse Nicola, et est le mentor de ses deux fils, Jaden et Zac, qui ont suivi les traces de leur père en devenant jockey.

Ce livre, qui mérite d’être lu, sera disponible à Maurice à la fin de ce mois-ci à Rs 500 l’exemplaire. Veuillez contacter Shan Ip (212-2212 ou 54228285) pour vos réservations.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: