Nouvelle-Zélande : Une route fermée un mois pour protéger une famille de lions de mer

Quand les lions de mer de Nouvelle-Zélande traversent la route, les voitures regardent ailleurs. Aux abords de la ville de Dunedin, dans le sud du pays, les autorités appellent la population à prendre le plus grand soin d’une mère et de son petit qui ont élu domicile sur un parcours de golf proche de la mer. Pour aller dans l’eau, tous deux doivent traverser une route fréquentée qui représente un véritable danger.

Ainsi, comme le rapporte The Independent, la municipalité a annoncé sur Facebook sa décision de fermer cette parcelle de la route pendant un mois entier « afin de permettre à certains résidents très spéciaux de l’emprunter en toute sécurité ». « Il sera toujours possible d’arpenter cette zone à pied ou à vélo, mais prière de laisser aux lions de mer un espace suffisant (une distance d’au moins 20 mètres), ajoute le message. Si vous promenez votre chien, merci de le tenir en laisse. »

Les lions de mer de Nouvelle-Zélande sont particulièrement menacés. Touchée par les conditions climatiques qui peuvent se révéler dévastatrices pour les petits, leur population est actuellement estimée à environ 15 000 individus. Ainsi, la nouvelle a-t-elle été accueillie avec bienveillance du côté de la population locale. Certains demandent même la fermeture définitive de cette route ou l’interdiction totale des chiens dans la zone pour limiter les attaques qui ont déjà fait de nombreuses victimes parmi les lions de mer.

La ville ferme d’ailleurs fréquemment certains accès, mais, en général, pour une durée d’un ou deux jours. Cela permet aux animaux particulièrement en danger de traverser la route. Toutefois, sur le court de golf, la mère et son petit sont bien installés. « Tant que les golfeurs tiennent une distance suffisante et ne tirent pas en direction des lions de mer, ils auront le temps de partir tranquillement », explique Jim Fyfe, du département de conservation de la biodiversité des côtes.

Source: lepoint.fr

Please follow and like us: