Inde : À Bangalore, les plus pauvres refusent les tests Covid

Elles sont six volontaires de l’organisation non gouvernementale Fedina à proposer des tests Covid gratuits dans le quartier pauvre de Banaswadi, à Bangalore (sud de l’Inde). De type RT-PCR, ils sont habituellement facturés 15 €. Pourtant, devant le point de contrôle, les habitants passent mais ne s’arrêtent pas.

 Ce sont des tests fiables mais les gens réagissent comme si nous leur tendions un piège », se lamente le médecin de l’équipe. « On nous regarde avec méfiance, j’ai l’impression d’être un démon » , désespère une bénévole.

L’explication est simple : les habitants de Banaswadi fuient les contrôles.  « Pourquoi irais-je me faire dépister alors que je n’ai pas de symptômes ? lance un ouvrier du bâtiment qui boit son thé juste à côté. On va m’enfermer en quarantaine et je ne pourrais plus nourrir ma famille. »

« Nous tentons de les rassurer », raconte Shoba, 28 ans, qui gère les volontaires de l’ONG. « Nous leur expliquons que la quarantaine peut être faite à domicile et que des rations de lentilles seront fournies.»

Un habitant accepte finalement de se faire dépister. « Nous proposons ces tests gratuits tous les mercredis depuis trois mois, raconte le médecin. En moyenne, nous ne testons que vingt personnes par jour alors que la procédure prend quelques minutes.» Un peu plus loin, Shoba accompagne une maraude qui procède à des prises de température mais doit jouer au chat et à la souris. « Nous essayons de faire un dépistage méthodique, mais les habitants nous évitent ou mentent sur leurs coordonnées.»

Le cas est malheureusement loin d’être isolé. La ville de Bangalore a beau avoir ouvert des centres de tests Covid gratuits pour ses 12 millions d’habitants, les plus pauvres ont peur de s’y rendre. « La crainte des tests existe partout dans la ville et la société civile manque de moyens », regrette la Dr Sylvia Karpagam. « C’est au gouvernement d’éduquer et de rassurer la population sur le virus.»

Source: ouest-france.fr

Please follow and like us: