Pravind Jugnauth : « Le gouvernement est déterminé à poursuivre son combat pour la restitution de l’archipel des Chagos »

Le gouvernement est déterminé à poursuivre sa lutte pour la restitution de l’archipel des Chagos à la République de Maurice et s’engage à soutenir le relogement éventuel des Chagossiens sur certaines des îles de l’archipel, a lancé le Premier ministre, M. Pravind Jugnauth, hier, lors d’une cérémonie de dépôt de gerbes au quai C à Port-Louis pour commémorer la déportation de la communauté chagossienne. Le Président du Chagossian Welfare Fund Board, Olivier Bancoult, ainsi que plusieurs ministres et d’autres personnalités étaient présents à l’événement, organisé par le Bureau du Premier ministre (Département de Rodrigues, des Iles éparses et de l’Intégrité territoriale), en collaboration avec le Chagossian Welfare Fund et la Mauritius Ports Authority.

Dans son discours, le Premier ministre a rappelé que l’avis consultatif rendu par la Cour internationale de justice (CIJ) le 25 février 2019 a confirmé la position de Maurice selon laquelle la décolonisation de notre pays n’est pas encore achevée et ne le sera pas avant Maurice ne soit en mesure d’exercer sa souveraineté sur l’archipel des Chagos. Il a fait ressortir que bien que l’avis consultatif soit clair, sans ambiguïté, décisif et ne laisse place à aucun doute ou autre interprétation, le Royaume-Uni continue de violer le droit international et les principes fondamentaux de la justice et des droits de l’homme car il occupe illégalement notre territoire.

En outre, le Chef du gouvernement a rendu hommage aux Chagossiens qui ont perdu la vie pendant la déportation et qui ont été soit enterrés loin de chez eux, soit jetés à la mer. Il a ajouté qu’il était difficile de chasser le traumatisme émotionnel dont ont été témoins les victimes de cet exil honteux. « Le gouvernement poursuivra son combat pour que justice soit faite et pour pouvoir exercer sa souveraineté sur l’archipel des Chagos », a indiqué le Premier ministre.

Pour sa part, Olivier Bancoult a souligné que le 03 novembre est historique car il coïncide avec la même date en l’an 2000, lors de laquelle la Haute Cour de Londres s’est prononcée en faveur du peuple chagossien. Il a ajouté que le combat chagossien a pris une dimension internationale depuis l’avis consultatif de la CIJ, ce qui encourage les autorités locales concernées à faire de leur mieux pour que les Chagossiens puissent se réinstaller dans leur archipel.

De plus, il a ajouté que le monument des Chagos sur le quai C symbolise toute la misère, les épreuves et les souffrances subies par la communauté chagossienne lors de sa déportation vers l’île Maurice, en particulier lorsqu’elle a été privée de ses droits légitimes sur l’archipel des Chagos.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: