Mobilisation nationale : Le ministère de l’Environnement lance un appel aux Mauriciens pour la construction des « Oil Booms »

Les spécialistes de Poly Eco indiquent que les « oil booms » fabriqués avec de la paille de canne sont efficaces en priorité pour protéger les plages et les côtes. Selon Poly Eco, ces barrières arrivent en effet à contenir les hydrocarbures en bord de plage et faciliteraient ainsi le pompage. Par contre, à moins d’autorisations spécifique, ces booms artisanaux ne seront pas utilisés au milieu des lagons, le risque de déchirure du boom étant trop grand souligne les spécialistes. Le ministère de l’Environnement a émis un communiqué de presse en ce sens.

Un plus grand nombre de booms spécialisés à être mis dans le lagon sont arrivés hier samedi 8 août. Ainsi, il est demandé aux Mauriciens de rejoindre les sites de fabrication de ces « oil booms » un peu partout sur l’île, soit au front de mer de Mahébourg, à l’Aventure du Sucre et à Falaise Rouge. Il est demandé aux volontaires de se munir, si possible, d’aiguilles et de fils en nylon ou en jute. Des volontaires seront aussi nécessaires pour la vérification, la réparation, et le remplacement des « oil booms » une fois qu’ils seront posés le long de la côte. Cela se fera sous la supervision des organisations non gouvernementales (ONGs) sur place et des autorités compétentes.

De plus, le ministère de l’Environnement lance un appel aux volontaires de vérifier la page Facebook afin d’avoir les dernières nouvelles du « clean up » et des actions pour les volontaires.

Le ministère tient à rappeler aussi que les opérations en mer sont réservées aux spécialistes en raison de la grande toxicité des hydrocarbures et de leur danger pour la santé.

Par ailleurs, le nettoyage de l’huile ayant débordé sur les rives doit se faire uniquement sous supervision des professionnels étant donné la dangerosité du produit.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: