Coronavirus : de l’Inde à l’Australie, la pandémie s’aggrave

L’Inde a annoncé lundi 6 juillet avoir recensé un total de près de 700 000 cas de Covid-19 depuis le début de l’épidémie, devenant le troisième pays du monde le plus touché en nombre de contaminations. Selon le ministère indien de la santé, un total de 697 358 cas d’infection au nouveau coronavirus ont été recensés depuis le début de la pandémie, dont 24 000 au cours des dernières 24 heures, pour 19 963 décès.

Les experts estiment que le pic de l’épidémie ne sera pas atteint avant plusieurs semaines dans le pays d’Asie du Sud. La propagation du virus est particulièrement virulente dans les grandes villes indiennes de Bombay, Delhi et Chennai. Malgré le feu vert des autorités nationales, les responsables d’Agra (nord) ont décidé ce week-end de maintenir fermé le célèbre Taj Mahal, interdit aux visiteurs depuis la mi-mars, pour des raisons de sécurité sanitaire.

Pour faire face à l’afflux de malades, la capitale indienne a ouvert un gigantesque centre d’isolement d’une capacité de 10 000 lits, pour certains en carton, dans un hall normalement dédié aux rassemblements religieux et réquisitionné des hôtels et salles de réception. D’autres agglomérations ont ordonné des mesures de reconfinement.

Seuls les États-Unis et le Brésil recensent désormais davantage de cas déclarés que l’Inde, qui passe devant la Russie. Au sein de la première puissance mondiale, les hôpitaux sont au bord de la saturation. Le pays a recensé près de 40 000 cas et 234 nouveaux décès au cours des 24 dernières heures, selon un dernier bilan publié dimanche par l’université Johns-Hopkins, qui fait référence. Le président Donald Trump continue de minimiser la crise, dont il a assuré qu’elle était « sur le point » de s’achever.

Ne cachant pas son exaspération, le maire démocrate de la ville texane d’Austin, Steve Adler, avait auparavant qualifié le ton du président de « dangereux » pour les habitants de sa ville, dont les services de réanimation risquent d’être débordés « d’ici dix jours ». « Si nous n’infléchissons pas la trajectoire, nos hôpitaux pourraient être surchargés dans deux semaines », a-t-il déclaré sur CNN. La maire de la ville de Phoenix, Kate Gallego, a abondé dans son sens : « Nous avons rouvert beaucoup trop tôt en Arizona », a-t-elle déploré, plaidant pour un reconfinement de la population.

En Iran, les autorités ont annoncé dimanche 163 décès, portant à 11 571 morts le bilan de la pandémie dans ce pays, le plus durement touché au Proche et au Moyen-Orient. L’Australie va isoler l’État de Victoria du reste du pays après une flambée d’infections dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés. Deux mois après son déconfinement, Antananarivo, capitale de Madagascar, sera de nouveau placée en confinement à partir de lundi.

La tendance demeure également inquiétante dans plusieurs pays d’Amérique latine. Le Chili a annoncé dimanche avoir franchi le seuil des 10 000 morts, et la Colombie celui des 4 000 morts. Au Pérou, le nombre de personnes contaminées dépasse les 300 000, dont plus de 3 600 nouveaux cas au cours des 24 dernières heures.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 531 789 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP. Plus de 11 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont un peu plus de la moitié sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Source: la-croix.com

Please follow and like us: