Affaire St-Louis – Pravind Jugnauth : « Nous ne négligerons aucun effort pour aller au fond de cette affaire »

Lors de la séance de la Private Notice Question (PNQ) hier à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a réitéré la détermination du gouvernement à lutter contre la corruption.

Cela fait suite aux pratiques de fraude et de corruption révélées par une enquête, menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement (BAD), dans le cadre des appels d’offres pour le réaménagement de la centrale électrique de Saint Louis.

« Nous restons résolus dans notre engagement à intensifier la lutte contre la fraude et la corruption avec une tolérance zéro pour les pratiques de corruption, et nous ne négligerons aucun effort pour aller au fond de cette affaire », a déclaré Pravind Jugnauth.

Rappelant l’adhésion sans équivoque du gouvernement aux principes de discipline, de transparence, et de responsabilité, le Premier ministre a affirmé que la bonne gouvernance et l’intégrité constituent le fondement d’une société propre et éthique. Il a indiqué que le gouvernement s’est engagé à faire la lumière sur cette affaire et qu’à cet effet, toutes les pistes possibles seront explorées.

Dressant une chronologie des événements depuis le communiqué de presse publié par la BAD sur les pratiques de corruption et de fraude pour le projet de réaménagement de la centrale électrique de St Louis, le chef du gouvernement a cité les mesures prises à la lumière d’un résumé du rapport d’enquête qu’il a reçu le 23 juin 2020. Ces mesures incluent :

  • le Central Electricity Board (CEB) a renvoyé l’affaire à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) le 9 juin 2020 ;
  • le directeur général par intérim du CEB a été interdit d’exercer le 12 juin 2020 ;
  • la révocation du conseil d’administration du CEB le 13 juin 2020, et sa reconstitution avec de nouveaux membres le 14 juin 2020 ;
  • le 25 juin 2020, le bureau du Premier ministre a déposé le résumé du rapport d’enquête à l’ICAC, conformément aux dispositions de la Prevention of Corruption Act ; et
  • la révocation du Premier ministre adjoint et ministre de l’Energie et des Services publics le 25 juin 2020.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: