Irak : le nombre de cas de COVID-19 dépassent les 45 000 dans le pays

Le chef de l’Association médicale irakienne, Abdul-Amir al-Shimmary, a appelé dimanche à imposer un couvre-feu total pour freiner la propagation du COVID-19 dans le pays confronté à la hausse continue du nombre de contaminations au coronavirus chaque jour.

Il a lancé cet appel alors que le ministère irakien de la Santé a signalé 2 140 nouvelles infections au COVID-19 au cours des dernières 24 heures, portant à 45 402 le nombre total de cas confirmés dans le pays.

« En raison de l’augmentation du nombre d’infections au coronavirus, il est devenu très nécessaire d’imposer un couvre-feu total et des mesures sanitaires strictes pendant une période d’au moins trois semaines afin de réduire le nombre d’infections », a indiqué M. Al-Shimmary dans un communiqué.

« Sinon, nous devons concevoir d’énormes pertes en vies humaines, ainsi que la possibilité d’un effondrement du système sanitaire et du chaos qui s’ensuit », a-t-il averti.

Le ministère irakien de la Santé a également confirmés 96 décès dus au coronavirus, ce qui porte à 1 756 le nombre de morts liées à cette maladie dans le pays.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’Irak a pris une série de mesures pour contenir sa propagation.

Le 13 juin, les autorités irakiennes ont décidé de lever partiellement le couvre-feu à l’échelle nationale, en maintenant le couvre-feu total seulement pour les jeudi, vendredi et samedi de chaque semaine.

Cependant, une augmentation continue du nombre de cas de COVID-19 détectés a poussé certaines provinces irakiennes à réimposer le couvre-feu total, dont les provinces de Bassorah et de Maysan dans le sud-est du pays.

Source: french.xinhuanet.com

Please follow and like us: