Covid-19 Testing Centres : Le Groupe IBL apporte son soutien au gouvernement dans la lutte contre la pandémie du Covid-19

Les tests sont d’une importance capitale dans la lutte contre la Covid-19. Afin de renforcer notre capacité à les effectuer rapidement, le ministère de la Santé a lancé cinq Covid-19 Testing Centres à travers le pays. Le Groupe IBL a offert son soutien à cette initiative en parrainant le fonctionnement de deux de ces unités, à savoir celles se trouvant à l’hôpital SSRN et à l’hôpital Dr. A. G. Jeetoo où une cérémonie officielle s’est tenue en présence de Jan Boullé et Arnaud Lagesse, respectivement Chairman et Group Chief Executive Officer d’IBL Ltd, ce mercredi 27 mai 2020. C’est Kailesh Jagutpal, le ministre de la Santé, qui a inauguré cette nouvelle infrastructure, en présence du ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire, Mahendranuth Hurreeram, et des docteurs Catherine Gaud et Zouberr Joomaye. Ces centres seront ouverts 24/7 et accueilleront tous ceux qui présentent des symptômes liés au coronavirus mais également aux maladies infectieuses telle que la grippe saisonnière.

« Notre participation à ce projet d’intérêt national était une évidence. Être partenaire de cette initiative, dont nous mesurons tous l’importance, découle de notre mission citoyenne. Les tests, associés à d’autres mesures, permettent de casser la chaîne de transmission et ainsi, mieux maîtriser l’évolution de l’épidémie. Le Groupe IBL est très heureux de pouvoir soutenir ce projet à travers l’expertise des filiales de son pôle ‘Life’. Nous considérons qu’il est de notre devoir d’être aux côtés des autorités pour aider le pays, au mieux de nos capacités, pour permettre une reprise des activités en toute sérénité et le plus rapidement possible », a soutenu Arnaud Lagesse. « Ce projet est une suite logique de toutes nos initiatives depuis le début de cette crise, notamment avec le lancement du Covid19 HealthBot en avril dernier. Cet outil permet à tous ceux présentant des symptômes du coronavirus d’établir un premier bilan de santé avant de se diriger, si besoin, vers des centres de santé », a-t-il ajouté. Il faut enfin savoir que le Groupe IBL procèdera, en accord avec les autorités, au testing de ses frontliners et autres employés via 6 000 tests qPCR et cela toujours dans un souci de s’assurer du bienêtre de ses employés et de leur famille, mais aussi d’accélérer une réouverture du Pays tant en interne que vers l’international.

Abondant dans le même sens, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a remercié le Groupe IBL pour son appui. « Cette collaboration est un bel exemple de partenariat public-privé et j’espère que cette relation se renforcera davantage à l’avenir. La crise sanitaire, due au coronavirus, est un défi de taille que nous relèverons en unissant nos forces. Seul un effort collectif nous permettra de trouver les solutions à cette crise. En augmentant davantage notre capacité de dépistage, ces centres seront essentiels dans la lutte que nous allons mener contre la Covid-19 dans les mois à venir, surtout pendant la période de déconfinement », a déclaré le ministre.

Les Covid-19 Testing Centres, situés dans l’enceinte des cinq principaux hôpitaux du pays, sont totalement indépendants des services hospitaliers. Ces locaux sont d’ailleurs séparés des bâtiments principaux des hôpitaux qui accueillent des patients souffrant d’autres pathologies. Des mesures strictes de sécurité ont été mises en place, notamment à travers la conception d’un parcours spécifique pour guider tous ceux qui viendront se faire tester. L’objectif est d’éviter qu’ils soient en contact avec le personnel soignant et des autres patients de ces hôpitaux. Grâce à leur conception, ces centres permettront une circulation fluide des patients pour éviter tout risque de contamination croisée au cours des différentes étapes du test. La distanciation sociale sera rigoureusement appliquée.

Les prélèvements effectués sont envoyés au National Central Laboratory de l’hôpital Victoria, à Candos, où les analyses se font en mode accéléré. Chaque patient sera isolé en attendant les résultats du test qPCR. Si celui-ci est négatif, le patient sera redirigé vers d’autres services afin d’y recevoir les traitements nécessaires. Si le test est positif, le patient sera pris en charge par un personnel médical formé qui lui prodiguera des soins conformément au protocole en place, tout en assurant un accompagnement psychologique. En parallèle, les procédures de « contact tracing » seront enclenchées par les autorités sanitaires pour retrouver d’autres personnes potentiellement infectées elles aussi.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: