Coronavirus : l’Inde dévoile les dernières mesures de son plan pour relancer l’économie

L’Inde entre ce lundi 18 mai dans sa quatrième phase de déconfinement. Le gouvernement a dévoilé ce dimanche les dernières mesures d’un vaste plan destiné à relancer l’activité, qui ne suscite pas l’adhésion générale. 

240 milliards d’euros. Telle est la somme que le Premier ministre indien, Narendra Modi, veut consacrer à la relance de l’économie. Ce dimanche 17 mai, sa ministre des Finances, Nirmala Sitharaman, a fini de préciser ce plan, alors que l’Inde entre ce lundi dans une nouvelle étape de déconfinement.

Parmi les mesures figure le déblocage de 5 milliards d’euros pour renforcer les programmes d’aide à l’emploi en milieu rural, où de nombreux migrants ont trouvé refuge depuis le confinement. Le plan prévoit également des investissements dans le domaine de la santé et de l’éducation, là encore en mettant l’accent sur le développement des campagnes.

Nirmala Sitharaman a par ailleurs annoncé la suppression de lois sociales et la privatisation de secteurs publics comme l’aviation ou l’énergie. Des mesures qui déplaisent jusque dans les rangs du BMS, un syndicat affilié au mouvement hindou RSS, habituel soutien du gouvernement.

« En Inde, les employés des entreprises privées n’ont souvent pas accès à un travail décent payé correctement », déplore Virjesh Upadhyay, secrétaire général du BMS. « Cela appauvrit toute la société. En plus, il y a déjà beaucoup de chômage. Le secteur public, lui, fournit une sécurité sociale et une sécurité de l’emploi à ses salariés. C’est pour cela que nous nous opposons aux privatisations ».

Alors que plusieurs États ont effacé une grande partie de leur Code du travail, le BMS a appelé à des manifestations mercredi 20 mai. Dix syndicats de gauche ont eux appelé à la grève le vendredi 22.

Source: rfi.fr

Please follow and like us: