Coronavirus : un robot-conseiller se balade dans les rues de New York

L’un des quartiers les plus célèbres de New York a récemment accueilli un robot assez particulier. Celui-ci déambule dans les rues de Times Square afin de communiquer aux citoyens davantage d’informations à propos du coronavirus chinois.

Les experts savent depuis plusieurs semaines que le Covid-19 (anciennement 2019-nCoV) est transmissible d’humain à humain et que la période d’incubation est généralement de 2 à 10 jours. Quant au mode de transmission, il peut s’agir de postillons provenant d’une personne infectée mais également d’un contact avec des surfaces ou objets contaminés. Les précautions à prendre sont généralement de se laver (ou se désinfecter) très régulièrement les mains et de porter le moins possible les mains sur les muqueuses (ou une plaie). Dans les régions les plus touchées, il est même conseillé de porter un masque de protection.

La population est-elle assez bien informée ? Les médias semblent faire leur travail de rapport des situations et des avancées scientifiques. Quant aux gouvernements, ceux-ci prennent des mesures et tentent de faire en sorte que les citoyens sachent comment appréhender cette «histoire» de coronavirus.

Selon un article publié par Reuters le 11 février 2020, un robot est depuis peu présent dans les rues de Times Square, à New York (États-Unis). Son objectif ? Se balader et informer un maximum de passants sur le coronavirus. Baptisée Promobot, la machine mesure 1,5 mètres et est équipée d’un écran tactile sur sa poitrine.

Certains curieux sont restés à observer le robot, ont eu une conversation avec ce dernier et ont même répondu à un questionnaire sur le coronavirus. De plus, l’engin embarque un logiciel spécial pour détecter les symptômes liés à ce type de virus. Néanmoins, la machine ne détecte pas automatiquement la maladie mais considère avec intelligence les réponses données par les volontaires avant de se prononcer.

Selon les créateurs du Promobot, il s’agit de faire en sorte que les citoyens comprennent davantage les détails liés au coronavirus. L’objectif est d’éviter toute peur du phénomène via une meilleure compréhension de ce dernier. Rappelons que le dernier bilan en date fait état de 65 000 cas confirmés pour plus 1 300 décès. Si la plupart des cas sont observés en Chine, environ 400 le sont hors du pays. Toutefois, les États-Unis ne font pas partie des pays les plus touchés.

Source: sciencepost.fr.

Please follow and like us: