Business Mauritius : session interactive sur la Renewable Energy Roadmap 2030 pour le secteur électrique

Business Mauritius a tenu, le 17 septembre 2019, la deuxième rencontre du Club des Entrepreneurs et de la Transition Energétique. Lancé depuis quelques années, la transition énergétique nous permet de passer d’une économie carbonée à une économie bas carbone.

Cette deuxième rencontre a été animé par Raj Makoond qui est en charge du groupe de travail énergie au sein de la commission économie de Business Mauritius. Il a été principalement question de la Renewable Energy Roadmap 2030 pour le secteur électrique. En effet, le Dr P.M.K Soonarane, directeur technique au ministère de l’Energie a exposé les divers aspects de cette nouvelle feuille de route qui a pour objectif d’atteindre 40 % d’énergies renouvelables d’ici 2030. Le Roadmap a été élaboré afin d’améliorer l’autonomie énergétique mais aussi de respecter les engagements pris en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre lors de l’Accord de Paris, COP21.

Lors de cette session interactive, l’emphase a été mise sur les trois types d’énergies déjà matures : le solaire PV, l’éolien on-shore, et la biomasse. Les technologies telles que l’éolien off-shore et le Waste-to-Energy ont été aussi prises en considération dès lors qu’elles seront suffisamment matures. Tout a été travaillé afin de constamment équilibrer la production face à la courbe de la demande en énergie. Il est prévu une augmentation de la charge de l’ordre de 34 % en une dizaine d’années.

La présentation a été suivie d’une session de questions et réponses avec les participants. Plusieurs points ont été soulevés concernant le secteur du transport (le métro et les voitures électriques) et la diversification des ressources biomasse autre que la bagasse et la paille de canne. Il a aussi été question de l’efficacité énergétique et de la prise en considération de l’aspect comportemental des utilisateurs. L’octroi de permis pour les installations photovoltaïques, leurs coûts et l’amélioration des procédures administratives ont aussi fait débat.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: