Mahen Seeruttun : « des mesures prises pour promouvoir la sécurité alimentaire »

Plusieurs mesures ont été prises par le ministère de l’agro-industrie et de la sécurité alimentaire pour promouvoir la sécurité alimentaire au cours des trois dernières années dans le pays. Il s’agit notamment de la formation, des subventions financières, des programmes de recherche et de développement, du développement de logiciels d’application mobiles et de la mise en place de fermes.

Ces détails ont été donnés, mardi 9 juillet, à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Mahen Seeruttun, en réponse à une question parlementaire sur la sécurité alimentaire.

Selon le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, un certain nombre d’installations, y compris la formation sont fournies aux planteurs et aux éleveurs par le biais de différents programmes du ministère, le Food and Agricultural Research and Extension Institute, et l’Agricultural Marketing Board (AMB) en vue de promouvoir et de stimuler la production agricole locale ainsi que d’assurer des rendements élevés.

Parmi les autres régimes figurent : augmentation de la subvention à l’agriculture de Rs 250 000 à Rs 400 000; mécanisation des terres, achat de semences et exonération de la TVA sur l’achat de matériel et d’outils agricoles; la promotion de l’agroforesterie en tant que nouveau système agricole; l’établissement de zones de réserves d’abeilles autour de l’île pour promouvoir la pollinisation; la mise en place d’un Fruit Fly Rearing facility; le lancement d’une application logicielle appelée « Mokaro »; et le développement d’une large gamme de produits à valeur ajoutée et de l’agro-transformation pour minimiser les pertes post-récolte et le gaspillage alimentaire.

En ce qui concerne le secteur de l’élevage, Mahen Seeruttun a déclaré qu’une ferme de reproduction chèvre et mouton a été établie à Belle Mare, une ferme de génisses à Melrose, une ferme de reproduction ovine à Salazie et une unité de quarantaine des dindons a également été créée à Plaine Magnien. Il ajoute que des incitatifs en espèces sont accordés aux éleveurs pour l’élevage des génisses jusqu’au stade de lactation et l’achat d’animaux reproducteurs importés, d’équipement et de rénovation/construction de bâtiments agricoles et de production de fourrage.

« Ces mesures contribuent à consolider le niveau de sécurité alimentaire du pays. Il a indiqué que la production de cultures vivrières du pays a augmenté, passant d’environ 102 006 tonnes en 2015 à environ 118 607 tonnes en 2018. La production de cultures vivrières à Rodrigues a également augmenté, passant d’environ 2679 tonnes en 2015 à environ 3112 tonnes en 2017 », a déclaré Mahen Seeruttun.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: