Pravind Jugnauth : « Le gouvernement ramènera la dette publique à 60 % du PIB d’ici la fin de juin 2021 »

Le gouvernement est fermement résolu à ramener le ratio de la dette du secteur public au produit intérieur brut (PIB) à 60 % d’ici la fin de juin 2021. La stratégie visant à ramener la dette du secteur public à un niveau plus durable comporte plusieurs volets et est énoncée dans le budget de 2019-2020.

Cette réponse a été donnée ce mardi 9 juillet par le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, à l’Assemblée nationale, à une question parlementaire relative aux mesures prises pour freiner la tendance à la hausse de la dette du secteur public par rapport au PIB.

Le Premier ministre a souligné que la première stratégie consiste à stimuler la croissance économique et à accroître le PIB plus rapidement, ce qui se traduira par une réduction du ratio d’endettement. « Au cours des trois dernières années les taux de croissance du PIB ont été plus élevés, à 3,8 %, comparativement à un faible taux de 3,4 % en 2013. Pour 2019, Statistics Mauritius a prévu un taux de croissance du PIB de 3,9 % », a-t-il dit.

La deuxième stratégie est de maintenir le déficit budgétaire à un niveau bas et durable. Pravind Jugnauth a souligné que le déficit budgétaire se maintiendrait autour de la référence de 3 % et a ajouté que du côté des recettes, la vigueur de la perception des recettes est assurée. Il a fait référence au prélèvement de solidarité sur les salariés à revenu élevé instauré au cours de l’exercice 2017/2018 et a déclaré que le régime de divulgation volontaire des revenus et le régime de paiement des arriérés sont prolongés d’une autre année.

En parlant de la troisième stratégie, le premier ministre a déclaré qu’il s’agissait de restructurer les entreprises publiques pour qu’elles soient moins dépendantes du budget. À cet égard, il a souligné qu’à la suite d’un exercice de restructuration financière, la Development Bank of Mauritius Ltd a pu redresser sa situation financière et fonctionne désormais sur des bases financières solides. De même, a-t-il ajouté, après la fusion des différentes institutions au sein de Landscope (Maurice) Ltd, le coût opérationnel a été réduit de 24 %.

La quatrième stratégie est le remboursement anticipé d’une dette extérieure coûteuse. Il a souligné qu’environ 97,8 % de la dette extérieure de Rs 18 milliards que nous prêtons a été empruntée par l’ancien gouvernement. Avec le remboursement anticipé de la dette extérieure, le pays sera épargné d’environ Rs 400 millions de paiements d’intérêts par an, a souligné le Premier ministre.

Pravind Jugnauth a souligné que l’objectif est de parvenir à une adhésion totale à la règle d’or des finances publiques, qui est de n’emprunter que pour financer les dépenses d’investissement, garantir ainsi la viabilité des finances publiques et ramener la dette du secteur public en dessous de 60 % du PIB dans les années à venir.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: