ENL : Pour une gestion responsable des déchets d’équipements électriques et électroniques

ENL subventionne les frais de recyclage de déchets électroniques pour ses salariés pour marquer la Journée mondiale de l’Environnement, célébrée le 5 juin. Le ramassage des déchets dans les filiales du groupe se fait ce vendredi 14 juin. Pour l’occasion, ENL s’est adjoint les services de BEM, entreprise spécialisée dans le recyclage de déchets électroniques.

Le four à micro-onde tombe en panne? Le frigo se fait vieux et ne sied plus aux besoins de la famille ? Le téléphone portable bien qu’en bon état, est rendu « obsolète » par le nouveau modèle qui vient de sortir ? Direction le magasin d’électroménagers pour s’en acheter un autre. Mais ne s’est-on jamais demandé ce que deviennent ces équipements qu’on n’utilise plus?

Eh bien, ils deviennent des déchets. Des déchets qui finissent invariablement aux dépotoirs publics si ce n’est jeté sur un terrain vague. Et là, ils se dégradent lentement, empoisonnant l’écosystème naturel et menaçant la santé humaine.

En effet, ces équipements contiennent des métaux précieux, mais oh combien toxiques et dangereux, dont le cadmium, le mercure, le cuivre et l’argent. En se dégradant, ils laissent échapper ces métaux nocifs sous forme de liquide ou de gaz qui percolent dans le sol, contaminent les nappes phréatiques et cours d’eau, et polluent l’air. Ils intègrent la chaîne alimentaire à travers les plantes qui les absorbent et qui sont à leur tour mangées par les animaux qui eux-mêmes finissent dans nos assiettes. Or, la littérature médicale est sans équivoque : ces métaux lourds sont du poison pour l’humain, avec de graves conséquences notamment pour le foie, les reins, la peau et le cerveau.

Notre responsabilité personnelle est donc engagée pour gérer nos déchets électroniques de la manière la plus responsable qui soit. Conscient de l’enjeu, le groupe ENL encourage ses salariés à adopter le geste écologique en confiant leurs vieux équipements au recyclage.

Au-delà des actions d’éducation et de sensibilisation, le groupe subventionne les frais du recyclage durant le mois de juin, histoire de marquer comme il se doit la Journée mondiale de l’Environnement, célébrée le 5 juin. ENL s’est adjoint les services de BEM, entreprise se spécialisant dans le recyclage de déchets électroniques, pour l’occasion. La collecte des déchets se fait au niveau des filiales et ce 14 juin, l’équipe de BEM passe les récupérer pour les ramener à son centre de tri, à la Chaumière.

Le recyclage des déchets électroniques entraîne un certain coût, car, lorsqu’il est bien fait, il implique des interventions spécifiques et spécialisées consistant à récupérer les métaux lourds. Ceux-ci sont par la suite réutilisés, notamment dans le processus de fabrication d’équipements électroniques. L’idée, ici, est de réduire la nécessité d’en extraire de la nature.

Avant d’avoir recours au recyclage, donc, il est judicieux de considérer les autres moyens de réduire son volume de déchets électroniques. En voici quelques-uns :

  1. Vendez ou donnez les équipements que vous n’utilisez plus. Et dans le processus, faites le bonheur de quelqu’un qui ne peut pas se les permettre.
  2. Gardez vos appareils électroniques en bon état et réparez-les lorsqu’ils tombent en panne au lieu d’en acheter des neuf.
  3. Achetez des appareils électroniques avec les labels écologiques. Cela vous permettra d’économiser de l’énergie et de minimiser l’impact sur l’environnement.

Des gestes simples, mais qui ont un impact conséquent sur notre environnement et sur notre santé.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: