Pam Golding Properties : Exposition environnementale du 5 au 9 juin à Grand-Baie

La sauvegarde de l’environnement pour les générations futures au cœur d’une campagne de Pam Golding Properties Mauritius. Une exposition environnementale aura lieu du 5 au 9 juin 2019 à Grand Bay Coeur de Ville pour sensibiliser les citoyens sur les enjeux durables.

L’île Maurice est une des destinations touristiques les plus prisées au monde, mais reste un des pays les plus vulnérables face à la dégradation de l’environnement due à la pollution et au changement climatique. Une quantité croissante des déchets dans les rues de Grand Baie ont interpellé Pam Golding Properties Mauritius à inspirer la communauté pour aider à préserver l’environnement du pays, en particulier autour de Grand Baie.

L’agence immobilière s’est associée à l’ONG EPCO (Environmental Protection & Conservation Organisation) pour produire une exposition avec le message sous-jacent de garder l’environnement propre pour les générations futures. De ce fait, Pam Golding Properties et EPCO ont proposé une idée novatrice pour créer des figurines fabriquées à partir de plantes exotiques telles que le bois de goyave de chine. Ces œuvres seront présentées lors d’une exposition environnementale à Grand Bay Coeur de Ville du 5 au 9 juin 2019. Ils seront ensuite placés points focaux dans les zones environnantes, pour rappeler constamment au public de l’importance de la sauvegarde de l’environnement.

Richard Haller, directeur régional de Pam Golding Properties, estime qu’avec les 30 ans d’EPCO sur le terrain, ce projet novateur véhiculera les messages sur la sauvegarde de l’environnement d’une façon créative et incitera une réaction positive du public.

« Nous voulons transmettre un message environnemental fort sur le sujet de la pollution à nos habitants. En utilisant le bois de goyave de chine qui est une espèce invasive et d’autres des bois de rebut, extraits des arbres qui sont tombés, nous avons commandé des figurines en bois accompagnées de messages environnementaux », a déclaré Richard Haller.

Il a aussi rajouté que « malheureusement, l’idée de ne mettre que des bacs en place aurait un impact minimum, car ceux-ci sont généralement largement sous-utilisés. Cependant, nous pensons que les figurines en bois de goyave de chine à côté des corbeilles à papier (également en bois de goyave) attireront l’attention et créeront une prise de conscience ».

Les messages de cette campagne sont simples, mais puissants : « Nous n’avons pas de planète B. S’il vous plaît sauvez la planète A » entre autres. Le but, mettre en avant l’importance de notre planète qui est à ce jour la seule oasis de vie que nous connaissons au sein d’un immense désert sidéral, et qu’en prendre soin pour les générations futures est le devoir de chacun.

La Rédaction Maurice Actu

Please follow and like us: