Caudan Live : 5 lauréats primés sur la scène flambant neuve du Caudan Arts Centre

Pari réussi pour le Caudan Arts Centre qui a ouvert ses portes le samedi 1er décembre avec la finale du Caudan Live. Les dix finalistes du concours ont eu le privilège d’être les tout premiers artistes à fouler la scène de ce nouveau théâtre. C’est à l’issue d’un spectacle mis en scène par Ashish Beesoondial, Theatre Manager, que les cinq lauréats du Caudan Live ont été désignés : Sheryl Smith (théâtre), Jérémie Azmoth (danse), Stelio Pierre Louis (slam), Arno Knell (musique) et Mizik Dan Lapo (folk). Ce concours a été lancé en septembre dernier et a reçu 1000 candidatures. Le jury était composé de Dean Nookadu, Marjorie Barbe Munien et de Kooshal Dwarka.

Les 10 finalistes reçoivent un contrat de représentation par une Talent Management Agency ainsi qu’une invitation à présenter un spectacle payant au Caudan Arts Centre durant la saison 2019.

Les cinq lauréats repartent chacun avec Rs 200 000 offertes par les sponsors de Caudan Live : le groupe Currimjee, General Construction, Sunny, Caudan Security et Swan.

Jérémie Azmoth, lauréat dans la catégorie Danse : « Je veux faire naître un Cirque du Soleil à l’Ile Maurice »

La finale. C’est avec un numéro de sangle aérien que Jérémie Azmoth a conquis le jury. « Le cirque, c’est toute ma vie. C’est la possibilité d’avoir un contrat avec le Caudan Arts Centre qui m’a motivé à participer au Caudan Live. Je me suis entraîné quotidiennement pour la finale et j’ai beaucoup apprécié l’encadrement fourni par l’équipe du Caudan Live. Mon objectif est de montrer qu’il existe des talents du cirque à l’Ile Maurice. Je suis également fier de faire honneur à mes origines. Je suis un enfant de Batterie Cassée, Roche-Bois. » Il est également fier de s’être produit au Caudan Arts Centre. « Ce théâtre est tout simplement magnifique et les techniciens ont fait un boulot exceptionnel. » Jérémie Azmoth pense déjà à son avenir artistique. « Je veux faire naître un Cirque du Soleil à l’Ile Maurice. Je projette d’ouvrir ma propre école du cirque. » Il tient à remercier sa petite amie, Aurélie Raya, qui l’a encouragé à s’inscrire au concours.

Son parcours. Jérémie Azmoth a commencé d’abord en tant que comédien dans des spectacles pour enfants en 2003, avec la Compagnie Rémy Vachet et a ensuite fait des spectacles dans les hôtels. Son évolution artistique a continué dans la danse, lorsqu’il a rencontré la Compagnie SR Dance. « C’est grâce au Club Med que je su devenu un circassien. »

Mizik Dan Lapo, lauréat dans la catégorie Folk : « Mizik Dan Lapo va inspirer d’autres enfants à travailler dur »

La finale. Les jeunes pousses de Mizik Dan Lapo se sont démarquées avec une prestation sur Sizer sone, un numéro mêlant jeux de mains et de pieds, ravane et rythmes du séga. Pour la plupart d’entre eux, c’était leur baptême du feu. Jasmine Toulouse, marraine du groupe et artiste engagée au sein du Kolektif Rivier Nwar (KRN), ne cache pas sa fierté. « Le Caudan Live est une plateforme exceptionnelle. Les enfants sont mari kontan depuis leur victoire de samedi. Ce premier prix représente beaucoup car il nous donne l’opportunité de monter notre spectacle et de faire une levée de fonds. Au sein du KRN, nous croyons dans ces jeunes talents. L’art permet de les tenir à l’écart des fléaux. Je suis leur marraine et je les guide. Mais cette victoire leur appartient pleinement. Se zot ki finn mont lor lasenn. Ils ont dépassé leurs peurs. Aujourd’hui, ils vont inspirer d’autres enfants à travailler dur. »

Parcours. Mizik Dan Lapo est un projet du Kolektif Rivier Nwar, ONG qui est en mission auprès des habitants du village de Rivière-Noire. En 2014, l’idée de créer une école de ravanne prend naissance. En 2015, Mizik dan lapo remporte la compétition Sega tipik organisée dans le cadre du Festival Kreol avec comme prix un voyage aux Seychelles pour un partage musical. Le souhait de Mizik Dan Lapo est de permettre à ses jeunes artistes de rêver et faire de la musique leur métier.

Arno Knell, lauréat dans la catégorie Musique : « Je compte investir mes gains dans la construction de ma carrière artistique »

La finale. Il a choisi de revisiter Feeling Good de Nina Simone à la façon de Muse pour se lancer dans la finale du Caudan Live. « J’ai vécu une expérience artistique incroyable du début à la fin. Le coaching avec le jury s’est révélé enrichissant. Cela m’a permis d’affronter la finale en toute confiance. Je me suis redécouvert sur scène. Je suis persuadé que le Caudan Arts Centre sera une merveilleuse plateforme pour les artistes à Maurice. Je compte investir mes gains dans la construction de ma carrière artistique. Je suis un vrai touche-à-tout. Je chante mais je fais également du théâtre, de la peinture et de la photographie. » Le jeune artiste pense déjà au spectacle qu’il présentera au Caudan Arts Centre en 2019. « Ce sera un concert avec des reprises et mes propres compositions. Depuis que je sais que je pourrai me produire au Caudan Arts Centre, j’ai envie d’écrire mes propres chansons. »

Parcours. C’est à l’âge de 10 ans qu’Arno Knell intègre la chorale Rainbow Voices. Sa participation au spectacle de son école, le « Star Talent » lui a permis de se découvrir et d’évoluer sur scène. « De jour en jour, je semble atteindre ce pari que je m’étais lancé dans mon enfance : susciter l’émotions, toucher des gens au plus profond de leurs âmes par les vibrations de ma voix. »

Stelio Pierre Louis, lauréat dans la catégorie Slam : « Je continuerai à travailler auprès des jeunes »

La finale. Stelio Pierre Louis, natif de Rodrigues, a fait le bon choix lors de la finale avec un slam sur l’amour et a su engager un dialogue avec le public. « J’ai préparé un texte incluant beaucoup de figures de style, de jeux de mots. J’ai beaucoup joué sur les sonorités. J’ai choisi la thématique de l’amour parce qu’il s’agit d’un message qui parle à tout le monde. C’était un choix stratégique. Je suis fier d’avoir obtenu le 1er prix. » En général, Stelio Pierre Louis, fondateur du School of Arts Rodrigues, évite les concours. « Soit, je suis l’organisateur du concours ou j’ai des élèves qui sont eux-mêmes des participants. Je ne veux pas être en compétition avec eux. » Avec le Caudan Live, il a pu s’exprimer en toute liberté. « C’était une bonne initiative. Le fait d’être jugé à la fois par le public et un jury est très intéressant. » Quid de son spectacle en 2019 ? « Je vais me laisser guider par l’équipe du Caudan Arts Centre. J’ai envie d’entrer dans leur univers. Je continuerai également à travailler avec les jeunes. »

Parcours. Le Rodriguais Stelio Pierre Louis est une figure connue de la scène slam. Il découvre le slam à travers des amis du collège où il intègre le club de slam du Rodrigues College. En 2012, il monte le Slam Academy à Rodrigues avec Danoel Jolicoeur et est le fondateur de la School of Art Rodrigues, qui compte 150 enfants. Il a représenté la République de Maurice à la Coupe du Monde du slam en 2011. Il reste le Champion de l’océan Indien depuis 2015.

Sheryl Smith, lauréate dans la catégorie Théâtre : « Je continuerai à travailler auprès des jeunes »

La finale. C’est une Sheryl Smith sereine que nous rencontrons après la finale du Caudan Live. Elle a remporté le premier prix dans la catégorie Théâtre avec une interprétation d’Antigone. « La finale de Caudan Live m’a permis de réaliser trois rêves. D’abord, j’ai toujours voulu jouer Antigone depuis l’âge de 14 ans. C’est un rôle fascinant et complexe. C’était le moment ou jamais pour moi. Monter sur la scène du Caudan Arts Centre est également un rêve. Et finalement, mon troisième rêve s’est réalisé lorsque j’ai remporté le Caudan Live. » Le concours lui a beaucoup apporté. « J’ai compris que la scène m’aime autant que je l’aime. Je vais utiliser mon prix pour m’offrir une formation pour devenir prof de théâtre. »

Parcours. Sheryl Smith est portée par sa passion pour le théâtre depuis l’âge de 13 ans. Elle est aujourd’hui connue pour ses talents d’animatrice et de MC. Le grand public retrouve aussi cette comédienne pétillante sur la chaine OneTv de Radio One.

Caudan Arts Centre : billetterie & programmation

Le Caudan Arts Centre accueille ses premiers spectateurs et a déjà ouvert sa billetterie en ligne sur le site www. caudanartscentre.com. La programmation pour le mois de décembre s’annonce éclectique. La saison 2018 s’est ouverte avec Porgy ek Bess, la réadaptation en créole du classique du célèbre opéra de Gershwin. Dans les rôles principaux, l’on retrouvera Anouchka Massoudy et Jason Lily. A voir jusqu’au 9 décembre.

Le 13 décembre, la jeune pianiste Shekina Mootanah, montera sur la scène jeune prodige, pour un récital de piano, organisé en partenariat avec Opera Mauritius. Cette jeune diplômée de l’Associated Board of the Royal School of Music (ABRSM) et étudiante d’architecture à l’ENSA Nantes-Mauritius présentera une dizaine de ses compositions.

Du 21 au 23 décembre, l’on pourra ensuite découvrir Magic Chef, avec aux fourneaux, Nick Britt, un showman d’exception. Il s’agit d’un spectacle familial, unique en son genre, mêlant magie et cuisine.

Place ensuite au théâtre d’objets avec Les Contes à la Perrault du 26 au 30 décembre. À la croisée du conte et du théâtre d’objets, cette création du Théâtre des Alberts (France) revisite 7 célèbres contes de Charles Perrault et des frères Grimm, dans la plus grande liberté artistique. Le Petit Poucet, Barbe Bleu, Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Blanche Neige, Peau d’Âne et Les Trois Petits Cochons se retrouvent dans un spectacle à l’humour diablement décalé et déjanté!

Billets en vente sur le www.caudanartscentre.com

La Rédaction Maurice Actu